Escapade | Fès, l'enchanteresse

Mis à jour : mars 11

Je rêve du Maroc depuis longtemps. La culture et l'art de vivre à l'orientale m'attirent. Après être allée plusieurs fois à Marrakech, je me décide à retrouver les saveurs marocaines en embarquant pour Fès, l'Impériale.

Fès est l'une des 4 villes impériales du pays avec Marrakech, Rabat et Meknès. Joyau de la culture marocaine et le berceau du savoir. Visiter Fès, c'est comme s'immerger dans une ambiance médiévale et se perdre au coeur de la plus grande médina du monde.

Après 2 heures d'avion, nous débarquons dans la vallée du Sebou. Après 30 minute de voiture, nous arrivons dans la ville fortifiée, classée au patrimoine mondial de l'Unesco et nous sommes propulsés dans la célèbre médina.



Le dépaysement est immédiat: les remparts chaulés, les zelliges, les gens dans la rue et les commerçants plantent le décor et l'ambiance. Les épices, les plantes et les fioles d'huiles parfumées aux vertus miraculeuses libèrent leurs effluves au fil de notre promenade...Les carrioles encombrées de marchandises déboulent à toute vitesse. Les conducteurs peinent à maitriser leurs engins dans les ruelles accidentées. Les ânes remplacent les voitures. Dans la médina, il y a peu de place pour la modernité. Nous faisons un voyage à rebours dans le temps...




Avec 8 entrées, 9400 ruelles, 144 quartiers différents, 2 tanneries et la deuxième plus grande mosquée du pays, mieux vaut avoir un bon sens de l'orientation. Il est inévitable de se perdre dans ce labyrinthe envoûtant qui regorge de mille et unes curiosités et d'artisanat provenant de différentes régions d'Afrique du nord.


5 h 15, c'est l'heure de la première prière de la journée. Les plus courageux se réveillent pour être présents. Pour nous, la journée commence un peu plus tard. Nous nous levons au petit matin pour capturer le lever du soleil sur la vieille ville. Nous grimpons sur le toit de notre Riad d'où nous admirons le soleil colorant progressivement les maisons de chaux. Le silence est rompu par le chant du coq et le hi-han lointain des ânes.


Les moments de tranquillité vont bientôt se dissiper pour laisser place à la vie trépidante de la médina. Quelques instants plus tard, ce sont les enfants qui prennent le chemin de l'école et les premiers commerçants et artisans gagnent tranquillement leurs échoppes. Les balayeuses passent avec leurs ânes pour nettoyer les rues. La médina est encore déserte et la plupart des magasins sont fermés. Le moment est propice pour pouvoir admirer à son rythme les bâtiments sans la foule. Entre 9h00 et 9h30, la plupart des commerçants ont pris place. La foule arrive petit à petit... En un rien de temps, la médina s'est remplie et la vie a repris son cours. Il est temps pour nous de prendre notre petit déjeuner: jus d'orange frais, crêpes marocaines et thé à la menthe...



Visiter Fès

On peut visiter Fès par soi-même, se promener, se perdre et découvrir progressivement tout ce que la ville a à offrir. Nous sommes restés 3 jours à Fès et avons décidé de profiter des connaissances et des anecdotes d'un guide local.

Devant la porte bleue, nous avons fait la connaissance d'Ali, guide officiel, reconnaissable à son badge. Histoire, architecture, religion, vie passée et présente de la ville... Ali nous a menés à la découverte de joyaux bien cachés. Et bien sûr aux fameuses tanneries de Fès que nous pouvons admirer depuis les terrasses de bâtiments plantés autour. Il faudra certainement plusieurs jours pour apprendre à s'orienter dans ce labyrinthe. Vous pouvez oublier votre GPS. Quelques indications comme la porte bleue sont placées à certains endroits stratégiques, ce qui permet de retrouver votre chemin. Cependant, le meilleur conseil que nous ayons reçu était le suivant: il faut voir la médina de Fès comme une boule ronde dont le milieu est le point le plus bas (le ruisseau qui sépare la rive andalouse et la rive Qarawiyyin). Les bords, donc les points les plus hauts, sont les 14 portes qui nous permettent de quitter la médina. En d'autres termes, si vous cherchez à sortir de la médina, suivez la foule montante. Simple, non?


Artisanat dans la médina

Fès est le paradis des marchés. Il y en a pour tous les styles et tous les goûts. Que ce soit pour des lampes en cuivre, des céramiques colorées de Fès, des tapis et nappes faits à la main… La seule limite est le nombre de kilos que vous pouvez ramener dans l'avion et vos aptitudes à négocier.


Après quelques heures d'hésitation, je me laisse tenter et retourne au Coin berbère, le marchand aux 1000 tapis. Dans son échoppe, les deux types de tapis en laine les plus représentés sont les très populaires Beni Ouarains (motifs géométriques noirs sur fond blanc et laine assez épaisse) ainsi que les Azilal (plus colorés et laine plus rase) du haut et bas Atlas. On y trouve aussi les tapis tissés par les nomades du désert aux motifs plus rudimentaires.


Traditionnellement les tapis confectionnés par les jeunes femmes sont intégrés à la dote lors du mariage. Il est fréquent que ces tapis soient très peu utilisés et stockés par les familles pour la valeur qu'ils représentent. Presque tous les motifs des tapis berbères tirent leur origine de la symbolique du couple et de l'amour. Ils représentent de diverses manières la femme, l’homme, la rencontre des deux sexes, puis l’enfantement. Les symboles féminins sont les plus nombreux et, souvent, les plus reconnaissables.


Autour d'un thé à la menthe, commence alors la valse des négociations. Pour les Marocains, c'est un va et vient, perçu comme un peu comme un jeu séduction…. Au final, ce qui compte, c'est d'être convaincu d'avoir payé le juste prix!


Sur la piste des bijoux ethniques


Plusieurs repérages ont été nécessaires pour débusquer les bijoux en argent authentiques et finement travaillées.


Bijoux berbères, bijoux Touaregs, ces trésors nomades évoquent le parfum du désert et du sable chaud. Les motifs géométriques ciselés à l'aide de pointes fines sont transmis de génération en génération et sont la représentation stylisés de dunes, de constellations d'étoiles, d'identité, de fécondité. La symbolique transmise au travers de ces bijoux ethniques ainsi que le design épuré et contemporain de ces pièces ne cessent de me fasciner.



Vous pouvez découvrir la sélection de bijoux touaregs et bijoux berbères en argent sur la boutique en ligne : bagues ethniques en argent, bracelets semainiers berbères, joncs ciselés

Une ville photogénique

Fès, ses couleurs et ses personnages sont également le cadre idéal pour les amateurs de photographie. Au détour d'une rue, derrière le marchand de lampes ou de tapis, vous vous retrouvez face à face avec une porte ou une façade en céramique, plâtre et bois de cèdre peint. Une beauté architecturale qui vaut le détour.

Les rues sont colorées, les gens avenants. Cependant, même si cela semble normal, il est préférable de demander la permission avant de prendre des photos de personnes. C'était souvent l'occasion d'échanger quelques mots et expériences avec certains commerçants ou résidents….






Pause détente et thé à la menthe


Après avoir sillonné les rues de la médina en long en large et en travers, ce sera le moment du hammam et du fameux gommage au savon noir. Qu'il est bon de se glisser dans cette pièce au décor marocain chaude et fumante. On nous jette littéralement des sceaux d'eau brûlante à la figure et sur le corps... déroutant. Entre 2 jets d'eau chaude, nous sirotons un thé à la menthe. La masseuse frotte vigoureusement notre corps de la tête aux pieds avec un gant exfoliant au savon noir. Pas un seul centimètre carré de peau n'est épargné, les épidermes les plus délicats s'en souviendront...Pour finir en beauté, on enchaîne par un massage relaxant aux huiles aromatisées à la fleur d'oranger. Le Maroc me colle à la peau.



A voir : Les tanneries de Chouwara: Pour pouvoir découvrir les tanneries ancestrales de Fès, vous devez vous rendre dans l'un des magasins dont la terrasse donne sur les tanneries. L'entrée est gratuite mais on vous incitera à acheter quelque chose dans la boutique. Nous avons préféré donner un pourboire à l'un des commerçants pour ses explications et sa compagnie sympathique.



La medersa Bou Inania



Et aussi :

Al Quaraouine La Médersa Attarine La porte bleue Bab Boujloud de la Medina

A l'extérieur de la Medina Les portes du Royal Palace Les points de vue depuis le Borj nord et sud La porte Rcif


Restaurants:

The Ruined garden : un havre de paix situé au coeur de la Medina. Les tables sont situées au milieu d'un jardin luxuriant et la cuisine typiquement marocaine y est savoureuse.

Adresse : 15 Derb Idrissy Sidi Ahmed Chaoui Medina


Cafe Clock : l'adresse branchée de la Medina. C'est un café alternatif où se retrouvent les artistes pour diverses manifestations culturelles : concert, expos, débats... La déco est un mélange marocain, vintage et street art. Beaucoup d'étrangers dans ce restaurant qui propose des brunchs, des plats végétariens, de la cuisine marocaine revisitée et de très bons jus de fruits frais.

Adresse : 7 Derb el Magana


Le Tarbouche : situé sur l'une des 2 artères principales de la Medina, ce restaurant offre un bon mix entre les plats marocains traditionnels et des plats occidentaux pour les plus petits.


Street food :

Les adeptes du street food trouveront leur bonheur à Fes. Les briouates, ces beignets farcis à la viande au poisson ou aux légumes vous rappelleront quelque chose... Il en existe de multiples variantes dans le monde. En Inde et en Asie, on les appelle des samoussa, en Afrique des sambusa, au Portugal des chamuça…Au Maroc les briouates sont également sucrés aux amandes et au miel. Un régal, à déguster avec les doigts pendant une ballade dans la médina. Un incontournable à Fès !




Texte & photos : Brigitte Dekovic, The boho society